1952. L'asile de St. Dymphna accueille de nombreux patients, meurtriers, malades ou même sorcières de toutes origines. Et vous, pourquoi êtes-vous ici ?
 

 :: Administration :: Dossiers des patients :: Dossiers acceptés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le regard de l'agneau cache le sourire carnassier du loup.

avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 16/10/2016
Membre
Dim 16 Oct - 4:34



Présentation

Hell is empty and all the devils are here.



Identité


Nom(s)

Laurinaititë (La terminaison du nom de famille en lituanien change en fonction du sexe de la personne.)

Prénom(s)

Viktorija

Date/lieu de naissance

16/02/1929 à Trakaï
Sexe

F

Ethnicité

Caucasien

Cheveux

Brune
Yeux

vert émeraude

Taille

1m69

Poids

61kg


Dossier médical

Diagnostic psychiatrique


○ Hystérie/Agressions envers d’autres personnes
○ Avortement
○ Anxiété
○ Habitudes destructrices /Tentative de suicide
○ Troubles de la personnalité

.

Autres pathologies

La jeune femme a tendance à marquer très vite, une prise trop fort sur le bras et c'est l’ecchymose assurée. Victime d’ulcère à l'estomac. Dos marqué par de multiples cicatrices et une cicatrice assez importante scie la chaire de la clavicule gauche à la naissance du sein gauche.

Précautions de traitement

Il faut juste se méfier de la balte, elle est très fourbe. Elle se laissera faire tout sourire pour faire tomber la méfiance et quand elle trouvera le moment opportun elle rendra le coup. Ex. Un sourire répondant à toute demande, obéissante au doigt et à l’œil, quand vous serez à porter de main et la méfiance à son sujet tombée ce sera le coup de boule assurée dans le nez.


Arrivée à St. Dymphna

Cela remonte à quelques jours, l'automne commençait tout juste, le soleil était haut dans le ciel. Inondant les champs de blé de ses rayons bienfaiteur, réchauffant l’air et disons aussi qu’il assommait les pauvres hommes qui étaient dans les champs occupés à couper le blé. Bon d’accord, il y avait les engins mécaniques pour cela enfin… Des prototypes, mais disons que dans certaines régions de la Lituanie, il existait encore des paysans qui fauchaient de façon manuelle. Et pour tout dire, les dits paysans n’étaient pas les plus mal vus de notre balte.

Et c’était auprès d’eux qu’elle passait ses jours de repos, pas que cela lui rappelait une période plus clémente et plus prospère que maintenant. Bon d’accord si ! Elle était là courbée dans les longues tiges dorées, a se ruiner le dos, suer toute l’eau de son corps sous un soleil brûlant juste parce que cela lui rappelait de vagues souvenirs où il n’avait rien à craindre et que tout tournait rond. Pas de problème politique. Bref, la période tellement regrettée du grand-duché de Lituanie, comme lui disait souvent ses grands-parents.
Cette période à marqué les Lituaniens pour des générations. Et il n'est pas rare d'en parler aux enfants comme un conte du soir...
Et puis... Après cette guerre... Rien n'était mieux que de parler d'un passé glorieux pour ne pas le faire tomber dans l'oubli.

Mais ce jour-là, n’aurait pas pu rester aussi bon si longtemps, comme toujours, il fallait qu’il se passe quelques choses qui viennent pourrir le peu de plaisir et de bien-être que trouvait la balte. Son maigre réconfort fut réduit à néant alors que deux hommes tout de blancs vêtus s’avançait dans les champs. Marchant en faisant de drôle de mimique à croire qu’ils marchaient sur des œufs. L’un d’eux prit une autre direction pour contourner le balte.
-Madame Laurinaititë ?
Taip ?

Liet répondait en se redressant, étirant son pauvre dos endolori sur le moment, passant un bras sur son front pour en essuyer la sueur.
-Veillez me suivre.

La brune regarda l’homme fronçant les sourcils qui était-il et... Pourquoi voulait-il qu’elle le suive ? Elle recula de plusieurs pas, hors de questions d’y aller et s’il savait pour elle ?... Perdu ainsi entre la panique totale, l’effroi et l’angoisse la pauvre femme ne tendait plus l’oreille, ce qui laissa le temps à une ombre de s’approcher d’elle, devenant de plus en plus menaçant et imposante dans son dos.

Kriiiiiiiik un grand coup de froid, une douleur lancinante la prit dans le dos, la faisant tomber à genoux avant de s’allonger de tout son long à terre. Sa tête percutant le sol l’avait sonné quelques instants, suffisamment pour que les deux hommes l’embarque.
Le voyage dura pas moins de vingt longues heures, diverses escales entre chez elle et les usa, les avions de l’époque n’ayant pas grande autonomie… Et en plus, une fois arrivé sur place. Il y avait eu un transfert en train et enfin pour finir un grosse demi-heure de voiture. Dernière partie qu’elle ignorera, car un des hommes lui avait plaqué un bout de tissus sur le nez et il ne fallut que quelques secondes pour la faire tomber dans les vapes.

Ce fut plus tard, bien plus tard qu’elle ouvrit les yeux, alors qu’elle était assise sur une chaise devant un bureau. Elle regarda le lieu bien étrange et inconnu à son goût. Où était-elle ?

-Viktorija Laurinaititë.
Taip ?

Tournant un peu la tête, elle finit par apercevoir une petite dame, une sorte de nonne ? Possible… Elle n’aurait su le jurer sur le moment la regardant avant de reporter son attention sur un dossier qu’elle tenait en main.

-Vous avez bien 22 ans ?
Taip, Pourquoi ?
-Vous avez été arrêté et menée ici pour plusieurs motifs tout aussi différents les uns des autres…

-Hystérie/Agressions envers d’autres personnes
J’ai… J’ai mes raisons pour cela !
Si cela avait été noté dans le dossier, c’est simplement parce que la police russe avait déjà eu à faire avec elle… N’hésitant pas à en arriver aux mains quand elle est provoquée. De nature calme. Si elle commence à monter dans les tours, la balte devient une petite furie et peut aller jusqu’à blesser une personne si un être humain passe non loin et que cette personne est aussi la source de l’énervent. Sinon. Préparer-vous à subir l’attaque d’OVI (objet volant identifier.)

-Vraiment ? Et… L’Avortement ? Vous savez que c’est un crime ?
Taip ! Mais vous n’avez pas à me juger pour cela. Vous… Vous ne savez pas ce qui s’est passé... Et ce que j’ai dû faire…
-Oh si je le sais bien ma chère. Vous avez des drôles de façon de faire chez les Russes. Y aller à l’aiguille à tricoter bon dieu...

La balte se mit à se mordre la lèvre à cela. Elle ne voulait en aucun cas se souvenir de l’abus subit lors d’une ronde de militaire russe dans son petit village en hiver dernier et de cette nuit horrible où elle s’était retrouvée prise par plusieurs hommes. Ne sachant même plus qui ou quoi… Une chose était certaine… Elle ne voulait pas et elle n’avait pas le courage de garder cette chose qui avait commencé à grandir en elle. Cette chose qui... Si elle avait continué à grandir, serait arrivé au monde… Lui aurait tous les jours rappelé cette horrible nuit qu’elle vivait déjà assez souvent en cauchemars... Elle dut retenir des larmes en repensant à tout cela. Préférant insister sur un point
Je ne suis pas russe ! Mais Lituanienne !

Cela ne semblait pas intéresser plus que cela la femme qui se mit à marcher vers son bureau pour s’y asseoir
-L’Anxiété ?
Viktorija se contenta du silence lourd et de poser le regard vert sur la femme devant elle, qui continuait de déballer les unes après les autres ses « méfaits »
-Habitudes destructrices / Tentative de suicide ?
-Je lis ici que l'on vous a sauvée de la noyade. Vous avez essayée de vous ôter la vie dans un des lacs autour de chez vous ?

Je peux savoir ce que je fais ici ? C’est l’espionnage russe qui vous a dit de venir me chercher ?

Aucune réponse de la femme d’en-face qui finit par s’adosser sur son siège posant le dossier sur le bureau. La balte commençait à s’énerver et monter dans les tours et cela ne plaisait à la nonne qui se leva contournant le bureau pour s’approcher d’elle.
-Vous n’avez rien à demander juste à répondre aux questions. Maintenant levez-vous et déshabillez-vous ! Je dois remplir votre dossier

Refusant d’obtempérer, elle fut obligée d’aller chercher de l’aide auprès d’un médecin pour la faire lever et la prise sur les bras lui prirent un petit cri plaintif après quoi… Oui la balte se retrouva à obéir, et ce sous-surveillance de l’homme, ouvrant la chemise pour l’enlever. Elle finit par la poser sur la chaise où elle était assise peu de temps avant

La nonne regarda avec attention la jeune, notant avec attention tout ce qu’elle remarquait les diverses cicatrices dans le dos touchant l’une d’elles du doigt. Ce qui eut pour réaction de figer la balte qui se redressa de tous son long, ho qu’elle détestait ce contact. À croire que de petite décharge électrique lui parcourait le corps sur le moment tout comme celle posée sur le torse ainsi que... Tien… Un début d’ecchymose… Et à en voir les marques de doigts, c’était suite à la prise qu’il y avait eu quelques instants plus tôt.
-Bien rhabillez-vous.
Ah. Non, non oublier votre chemise, vous allez avoir un uniforme bien particulier.

La femme posa une pile de vêtements sur le bureau et observa la balte qui finit par prendre le haut pour l’enfiler et quand ce fut le tour du bas… Elle grimaça.
Hors de question de porter, cela. Je reste avec mon pantalon.
-Vous n’avez pas votre mot à dire, vous porterez cette tenue de gré ou de force. Maintenant ôter moi ce pantalon.
-Mais avant tout, une dernière question. D'où tenez-vous tout cela mademoiselle ?

C'était demandé alors qu'un doigt se tendait déjà vers la cicatrice de l'épaule, rho là, il y en avait marre ! Et quand la balte en a marre... Elle sourit, sourit juste
Eh bien...

Elle se pencha un peu comme si elle allait répondre, mais... La seule réponse donnée fut celle d'un coup de boule juste au bas du nez de la nonne avant de se redresser. Regardant la femme devant elle se masser le nez endolori mais pas cassé, elle n'y avait pas été assez forte.
-Bien. Emmenez là même si elle ne veut pas mettre sa tenue, je suis certaine, que cela plaira à pas mal de garçon.

Ce fut le dernier ordre que donna la nonne qui partit s’asseoir derrière son bureau pour clôturer le dossier.

Elle avait dit cela en reportant l’attention sur le dossier terminant de le remplir. La balte, elle fut emportée toujours vêtu de son pantalon, il arrivera bien un moment où elle devra l’enlever.


Le joueur

Nom/pseudo

Liet

Âge

J'ai mon quart de siècle.

Comment avez-vous connu le forum ?

En cherchant des partenariat pour mon forum.

Un dernier mot ?

Po, tu va avoir de la compagnie.

© APH Asylum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : piégé dans son esprit
Statut : ...Je suis pas schizophrène voyons ! j'arrête pas de vous le répéter !
Messages : 11
Date d'inscription : 07/10/2016
Membre
Dim 16 Oct - 13:36
Mary: Bienvenue :D *encore un sujet de tentation pour moi...*
Toby: Bienvenue....Mary, tu penses encore à des choses bizarres :3

Tino: Tervetuloa ! *awh, elle me donnerait presque envie de la tuer la nuit :3 -se prend une claque derrière la tête par Toby-*

(Bon courage pour ta fiche...et excuse-moi, j'aime bien faire délirer mes personnages xD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Derrière Þórri. Ou devant. Dépend de l'humeur.
Statut : Poupée de cire, poupée de son -
Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2016
Membre
Dim 16 Oct - 18:27
...

... ...

... ... ... i think i kno u

Bienvenue :DD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Peut-être encore à la morgue.
Statut : Avant j'étais schizo, mais maintenant on va mieux.
Messages : 27
Date d'inscription : 08/04/2016
Membre
Dim 16 Oct - 21:03
... OH OUI.
OH OUI.
OH OUI.
AAAAAaaaah ♥

Feliks est mon DC. Et il t'aime.
Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Entre tes jambes
Statut : "Axe gal", nymphomane
Messages : 22
Date d'inscription : 19/02/2016
Membre
Dim 16 Oct - 21:56
Hiiiiiii bienvenuuuue ♥
Si tu as la moindre question n'hésite pas ufufufu ♥♥ :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 16/10/2016
Membre
Lun 17 Oct - 1:09
Rhooo merci pour tout vos messages!

Arthur, j'ai hâte de croiser Feliks ! Je l'aime aussi, j'espère qu'il pourront se soutenir ce lieu...

Sur ce je pense avoir fini ma fiche, j'espère qu'elle conviendra ainsi ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 02/10/2016
Membre
Lun 17 Oct - 19:53
Bienvenue Mademoiselle ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2016
Compte fonda
Voir le profil de l'utilisateur




Shachath
Compte fonda
Mer 19 Oct - 21:12
Bonjour Viktorija, bienvenue !

Ravie de voir une nouvelle nyo, et Lituanie en plus. ♥

Quelques remarques sur ta fiche :

- Des fautes d'orthographe évitables ("cette choses", "les pauvres hommes qui était", manque de ponctuation, etc.), rien qu'une relecture un peu attentive ne puisse régler.

- Comment ton personnage est-il arrivé à St. Dymphna, aux USA, dans un trou perdu du Massachusetts ?

- Ça manque un peu d'explications, si elle n'est pas bavarde face à la nonne il faut que tu développes hors dialogue, notamment les troubles de la personnalité (c'est un symptôme vaste, ça se décline en bipolarité, trouble antisocial, narcissique, etc.)

Les bons points :

+ La nonne qui n'arrête pas de dire qu'elle est russe, ça rappelle bien la mentalité de l'époque.

+ La nonne en général, qui a des réactions appropriées et un peu "brutes de décoffrage" bien comme il faut.

+ Présentation d'une longueur respectable (fait attention à ne pas trop broder parfois cela dit !)

Quelques petites choses à régler, donc. Courage, c'est bientôt fini !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 16/10/2016
Membre
Mer 26 Oct - 23:38
Bonsoir et en premier lieu désoler pour le retard de réponse, j'étais pas mal occuper c'est dernier jours.

Merci pour vos messages et j'ai éditer ma fiche, je me suis même permise de retirer la partie du troubles de la personnalité qui là...j'avoue m'a beaucoup bloquer pendant la retouche de fiche et puis ainsi liet est encore amusante à faire avec ses petits sauts d'humeur.

J'espère que cela conviendra ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Entre tes jambes
Statut : "Axe gal", nymphomane
Messages : 22
Date d'inscription : 19/02/2016
Membre
Jeu 27 Oct - 21:46
Heeej !

Après relecture, j'ai encore quelques petits points à te faire remarquer (désolée ;A;), qui ne sont en fait que des soucis de forme et non de fond (l'histoire est bonne !)

Tout d'abord il reste de nombreuses fautes et de tournures étranges qui sont, je pense, dues à un problème de relecture en travers (quand tu reformules un bout de phrase sans relire la phrase dans son ensemble par la suite) : "D'où tient-vous tout cela mademoiselle ?"
"Ce qui eut pour réaction de figer à balte" entre autres
Tes fautes sont surtout des fautes d'homophonie a/à, son/sont, é/er, ou/où qui en soi ne sont pas des grosses fautes mais tellement fréquentes qu'elles viennent gêner la lecture.

Si tu n'es pas assez disponible dernièrement pour corriger, pas de souci ! Je préfère encore que tu prennes ton temps pour peaufiner la forme plutôt que de rush (même si ça montre ton enthousiasme à l'idée de jouer :D)
Allez courage, on croit en toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 16/10/2016
Membre
Ven 28 Oct - 23:48
Bonsoir, j'ai refais une nième correction. Je ne pourrais malheureusement pas en faire plus, comme mon texte est déjà passée sous word + bonpatron+scriben. Pour éviter les fautes... Si il en reste, je ne les trouverais pas de moi même, je pense que passer par trois traitement de texte devrais fortement les limitées...

Après à vous de voir. Mais je sais que là c'est le maximum que je peux faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2016
Compte fonda
Voir le profil de l'utilisateur




Shachath
Compte fonda
Ven 4 Nov - 22:36
Bonsoiiir~

Désolée du retard bloop, mais te voilà enfin validée après tes efforts ♥
Pense à passer sur la CB pour être introduite en RPCB, tu peux aussi tenir tes relations dans la section appropriée et bon jeu :D
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand le regard de l'agneau cache le sourire carnassier du loup.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mon coeur s'enflamme et embrase mon être quand ton regard croise le mien //Rhinoutte//
» Quand le regard saigne, l'esprit renaît. [Lenka Xil'Naälhyr]
» Quand le regard dit peut-être et la bouche dit oui. ~ Hadès
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Asylum :: Administration :: Dossiers des patients :: Dossiers acceptés-
Sauter vers: